Parfois, un con est juste un con

J’aime les gens.
Je pars du principe que personne n’est foncièrement méchant.
Par contre, il faut avouer qu’il y a des gens qui sont juste con.

Au monde des bisounours

On m’a souvent dit et j’ai souvent répété que je vivais au monde des bisounours!
Je crois en beaucoup de choses:
les gens sont gentils.
on a tous la force qui est nécessaire quand on en a besoin.
tout le monde a le droit à une seconde change quelque soit l’erreur qu’il ai faite.
il y a autant de nuance de gris que de couleur: rien n’est simplement bien ou mal, noir ou blanc.
tout le monde gagne à être connu.

Peut-être pensez vous, que je suis pleine d’illusion, et bien naïve !
Que vous ayez raison ou tort n’a pas d’importance.
C’est cette manière de penser qui me fait avancer, me permet de faire des rencontres merveilleuses, de continuer à croire en l’être humain alors même qu’il juge, ignore, tue, viole…

Pas si naïve que ça

Pour autant, je ne vis pas dans une grotte même si certains jours, j’en rêve!
Je ne regarde pas les informations ce qui est facile quand on n’a pas de télévision!
Des fois, je suis à la ramasse sur ce qui se passe au niveau politique ou autre.

Pourtant, à l’abri derrière mon écran d’ordinateur, je vois ou lis l’horreur qui se loge dans notre monde.
Je sais à quel point on détruit notre planète et les êtres vivants qui y vivent.
Je vois aussi, des personnes qui de ci de là proposent des initiatives pour un monde meilleur.
J’entends des gens qui dénoncent, qui osent dire haut et fort ce que l’on ne voudrait pas entendre: Angelina Jolie parlant des violences faites au femmes, Helen Page faisant son coming out, Muniba Mazari racontant l’histoire de son accident et son changement de perception de la vie… (liste absolument pas exhaustive, c’est juste les dernières vidéos que j’ai vu et qui m’ont marqué)

Je ne suis pas militante mais j’essaie de vivre le plus prêt possible de mes valeurs.
J’essaie d’être la plus tolérante possible.
J’écoute les paroles des uns et des autres même lorsque je n’adhère pas à leurs idées.

Mais… parce qu’il y a un mais

N'est pas con celui que l'on croit!
N’est pas con celui que l’on croit!

Mais voilà, je ne suis pas parfaite.
Des fois, je fais des choses qui ne vont pas avec mes valeurs, des fois je porte un jugement sans même prendre le temps d’écouter…
Et puis des fois, je me retrouve face à une réalité que je n’aime pas et sur laquelle je m’arrête alors que je voudrais la laisser filer comme l’eau du ruisseau.

Je suis une personne à mobilité réduite, une personne en fauteuil roulant, une personne malade.
Je suis différente.

Sauf que ça, je l’oublie parce que je ne côtoie de trop près pas les personnes qui me le font ressentir comme un problème.

Quand la réalité me rattrape

Patinoire Charlemagne – Lyon

Et puis, au détour d’un match de hockey, je me suis retrouvée face à des gens, utilisant le handicap pour être désagréable, pour manquer de tolérance.
C’était à la patinoire Charlemagne de Lyon.
J’étais là bas, pour voir un match de hockey ce que je trouve vraiment très plaisant et euphorisant.

Moi et mon fauteuil on s’était garé sur les places handi tout en haut des tribunes.
Devant nous, un rebord en béton et plus bas les tribunes pour s’asseoir.
Sauf que certains préféraient rester debout, accoudé à ce rebord.

Évidemment, mon fauteuil ne voyait plus rien si ce n’est les fesses de ces spectateurs.
Mais ce qui m’a dérangée dans tout ça, c’est que même en leur disant gentiment et en leur demandant de se décaler, ils ont trouvé à redire.
C’est vrai quoi, je ne faisais aucun effort : j’avais qu’à me lever ou aller me poster plus loin, derrière le poteau par exemple.

Un con est parfois juste un con

J’aime trouver des explications, comprendre pourquoi une personne agit de telle ou telle manière même si je n’aime pas son comportement.
Sauf que j’ai eu beau m’interroger ou me remettre en question, j’ai compris que je ne comprenais pas et qu’il n’y avait peut-être rien à comprendre.Moi devant un con un peu trop con

Je venais juste passer un bon moment, et cortisone aidant,  je me suis retrouvée à faire la posture du hérisson, tous piquants dehors mais tête sous le ventre.

J’entends régulièrement des personnes raconter ce genre de comportements auxquels ils ont dû faire face.
Peut-être, que je vis dans un monde trop protégé mais personnellement ça ne m’était pas arrivé depuis des lustres.

Mais cela ne remet pas en cause ce que je pense des gens.
Cela ne change pas que ce n’est pas la majorité des gens qui ont ce genre de réactions.
Par contre, cela m’a rappelée que parfois un con est juste un con.
Il n’a pas de raisons de l’être, il n’est pas foncièrement méchant, il ne hait pas les handicapés, il est juste con ou en tout cas son attitude l’est.

6 commentaires sur “Parfois, un con est juste un con

  1. Brassens l’a chanté il y a bien longtemps « le temps ne fait rien à l’affaire quand on né c… on est c… « ,et timsit dit « cette année ils sont plus nombreux,ceux de l’année prochaine sont déja arrivé !!!! Handicap vous avez dit HANDICAP ???

  2. Chère Circee,
    Comme ta parole est juste. Être différent est si différent d’etre Inférieur. Hélas ce discernement n’est pas à la portée de celui qui consomme sans réfléchir, celui qui confond conscience et morale, et ce quelle que soit sa religion, ses valeurs et son niveau d’éducation. Le monde dans lequel nous vivons est en perdition, malgré toutes les fabuleuses initiatives individuelles malgré des sursauts de redressement collectif. Le mieux qu’on puisse faire c’est transmettre,crier, répandre des paroles simples et salvatrices, que tu prodigues si bien.
    Tu n’ecris Pas pour les moutons en perdition, mais pour ceux qui croient et qui grâce à tes mots de femme différente et si singulière se disent que décidément non, le monde vaut bien mieux que cela.

  3. Alors certes, parfois un con est un con… mais qu’est-ce que je maudit mon éducation parfois, qui m’empêche de juste les envoyer balader en mode bien bien tu vois ! La plupart du temps j’aime les gens. Mais parfois quand même… qu’est-ce que je les déteste !

    1. Entièrement et totalement d’accord avec toi. Deja je progresse puisque je me dit que certaines personnes sont juste cons que ce n’est pas ma faute et que je n’ai ni à me prendre la tete, ni à culpabiliser!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *