Demi portion mais ni chat, ni enfant fragile

Je suis une demi portion !
Avec mes 1m30, qui peut en douter !

Ce n’est pas une insulte

Déjà, ce n’est pas une insulte.

Ça c’était avant!

Être petit n’est pas et ne sera jamais une tare.

Après c’est vrai, que je ne suis pas complètement petite.
Si tu me cloue au mur, je fais mes 1m68 facile. (tu peux aussi me jeter sur un lit mais je trouvais ça moins drôle!).
Mais par contre dans la vie, celle de tous les jours, là où je vais me promener, faire mes courses, faire du sport…(et donc que je ne suis ni clouée au mur ni allongée), je suis souvent au niveau de vos aisselles

Je passe ma vie la tête levée pour vous regarder, vous faire la bise, vous parler.
Et alors, diriez-vous ?

 

Les petits désagréments

Les placards, mes amis, ceux qui ont la fâcheuse manie à immigrer vers le haut des pièces.
Ils sont jolis c’est sûre, ils donnent un beau cachet à votre cuisine mais ils me rendent quand même grandement manche à essayer d’atteindre l’huile ( en vain) pour faire cuire mon œuf!

Parlons des étals des supermarchés; évidemment, le paquet de céréales dont vous rêvez depuis le matin, il a choisi le dernier rayon de l’étagère, celui que vous n’arrivez même pas à voir sans reculer d’un bon mètre.Je t'aurais, je t'aurais!
Il y a toujours une bonne âme pour vous l’attraper mais en fait non, c’est pas celui là que vous vouliez, peut être celui d’à côté, ah ben non lui c’est les cheerios mais sans couleur, ça ne vous va pas. (et oh c’est pas parce que l’on est demi portion qu’on ne peut pas avoir des goûts bizarres).
Bref, la BA se transforme en corvée et vous voyez le sourire de votre chevalier(e) servant(e) se crisper à la limite de la transformation en gremmlins.

Ce n’est pas d’être en fauteuil qui dans ces exemples est pénible, c’est d’être petit.
Certainement que les personnes de petites tailles ou atteintes de nanisme sont confrontés aux mêmes inconvénients.
N’hésitez pas à donner votre avis si vous êtes concernés.

 

Les aventures d’une demi portion

Ne vous inquiétez pas, ces désagréments ne sont pas la fin du monde mais ils ne s’arrêtent pas là !

Ce que j’adore moi, c’est les transports en commun.
Je ne parle pas d’accessibilité (vous pouvez lire le dernier article de Lydie sur ce thème) ça c’est bon on connaît, non, non je parle juste de la découverte olfactive permanente de toutes les flagrances humaines.
Un petit air de vanille (je n’aime pas!), de fleurs fraîches (ou pas), de Chanel versé à la louche, de je ne sais même pas trop quoi mais en tout cas saupoudré d’une très bonne dose de sueur.
Mon nez frétille rien que d’y penser !

Ma macarenaRappelons aussi qu’une demi portion, c’est petit donc pas super visible.
Je vous renvoie à l’article sur les places de parkings prioritaires et des câlins d’un peu trop prêt que certaines voitures ont essayé de me faire.

Allez, dernière anecdote pour la router: commander un sandwich dans une boutique ouverte sur la rue.
L’estomac dans les talons, la bave aux commissures des lèvres et l’œil plus très clair je dois souvent crier pour qu’un(e) charmante(e) vendeur(euse)baisse ses yeux et se dise que non, je ne suis pas en train de danser la macarena avec les bras mais bien de vouloir commander ma pitance !

 

Mais le pire

Il y a aussi ces petits gestes que vous les bipèdes vous faites en oubliant que je ne suis ni un joli cocker, ni un enfant, ni une pauvre petite chose à protéger.

La caresse sur la tête !demi portion mais ni chat ni enfant
Je sais en étant handicapé, on est souvent infantilisé mais là quand même.
D’abord ça graisse les cheveux puis c’est tellement mais tellement débile que la plupart du temps ça fait fondre en moi toute capacité de réflexion, donc plus la peine de me parler, je ne t’écoute même pas à la rigueur si je réfléchis c’est à comment te faire cuire sur place et transformer ta main en bouillie informe (mais soyons honnête, je n’y pense même pas, je me retrouve juste trop bête).

On ne vient pas non plus me parler par derrière, en m’attrapant par les épaules et en me faisant une petite tape.
Oui certes en étant grand ça aussi on y a droit sauf qu’au moins on peut soit se dégager, soit faire de même.
Moi à la rigueur, je peux vous prendre par les fesses où vous les tapoter mais bon sérieux combien ne se retournerait pas l’air offusqué et la main en position de combat.

Le dernier geste, là j’avoue je suis un peu pénible, c’est la bise sur le frontt.
Le bisou sur le front est un geste de protection par excellence, donc mon père OK, mon frère ça m’agace (non mais, c’est le petit et je suis la GRANDE) les autres, NON.
Je vais te montrer si j’ai besoin que tu me protèges, non mais !

 

J’espère que vous avez compris que cet article est à prendre au second degré même si tout y est véridique et parfois un peu agaçant!
Mais c’est vrai qu’être une demi portion change la vision du monde.
Ce qui est bien c’est qu’à avoir toujours la tête vers le haut, je vois des choses que personne ne remarque et je passe ma vie les yeux dans le ciel!

2 réflexions au sujet de “Demi portion mais ni chat, ni enfant fragile”

  1. Ahah j’adore ce titre ! En ce qui me concerne le changement a été rude : à la base je fais 1m76, la vie de petite, j’avais connu qu’enfant :p
    Mais maintenant c’est vrai que ça fait bizarre, les gens ne te voient pas, ne t’entendent pas, t’infantilisent parfois (le pire) et parfois on abandonne l’idée d’acheter la bouteille de jus d’ananas sur l’étagère du haut juste par flemme de demander à quelqu’un de nous la descendre (ou parce qu’il n’y a personne) Pas toujours cool d’être demi-portion finalement :p

    Répondre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading