Arrêtons la langue de bois!

Non je ne vais pas vous parler politique !
La langue de bois, on la pratique tous un peu ne serait-ce que de temps en temps par faiblesse ou facilité.
Dans ce blog, j’essaie de la pratiquer le moins possible, des fois je m’oublie !

Pas de langue de bois mais une vraie prise de conscience

En relisant mon dernier article parlant de la confiance en soi, je me suis rendue compte que je suis restée  très détachée de ce dont je parlais.
J’ai été le parfait exemple de langue de bois!

Langue de bois et détachement
Marc Chagall, Au-dessus de Vitebsk

Pourtant, la vérité c’est que j’ai écrit cet article suite à une prise de conscience très personnelle.

Bien sûr que j’étais au courant que la confiance en soi et quelque chose qui manque à beaucoup de personnes aujourd’hui, que c’est un mal très répandu et qui conditionne beaucoup de comportements.
Je savais également que de la confiance en soi point je n’en avais, et ce depuis fort, fort longtemps!

Mais entre le savoir, comme l’on sait que les petits pois sont vert et en avoir une réelle conscience, est très différent.

 

Escrime et moi

Je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises de ma pratique de l’escrime.
Elle a pris une place évident dans ma vie aujourd’hui.
Ce n’est pas la seule motivation que j’ai à vivre et à avancer mais il est indéniable qu’elle en fait partie.

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fautonomie-financiere.com%2Fatteindre-objectif-escalier.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.virtuose-marketing.com%2Fla-descente-descalier-une-technique-de-creativite-pour-avoir-des-idees-et-atteindre-vos-objectifs%2F&h=300&w=400&tbnid=EG1ZlYXPFHLZRM%3A&docid=tlcZSx8GMR6ABM&ei=j_HFVojIPIj1aOivihA&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=4204&page=1&start=0&ndsp=46&ved=0ahUKEwjIy82J3oHLAhWIOhoKHeiXAgIQrQMIJzADComme je l’avais expliqué dans cet article, nous avons créé moi et une amie une association ayant pour but de promouvoir et d’aider au financement d’escrimeurs handisport.
L’association me permet de trouver des sponsors et des financements pour ma pratique en compétition, notamment en faisant promotion du projet auprès des journaux locaux.

Lors du lancement du crowdfunding, j’avais expliqué que avoir de l’ambition et le montrer était un vrai challenge personnel.
C’est toujours le cas.
Chaque article que ce soit dans la presse ou sur Internet parlant de moi et de ma passion, réactive cette peur de ne pas y arriver, de ne pas être à la hauteur et qu’on le voit.

 

Quand il s’agit d’avancer

Mon maître d’armes m’a dit récemment que je devais avoir confiance en mon escrime, ce qui me permettrait de ne plus être uniquement sur la défensive.
Cette consigne m’a fait sourire.
Avoir confiance en mon escrime revient à avoir confiance en moi.???????????????????????????????????????????????????
Et là, je suis en plein dans l’article de la semaine dernière !

Il y a peu, j’ai effectué un stage d’escrime en Angleterre avec des membres de l’équipe de France et de l’équipe d’Angleterre.
Ce stage a été passionnant mais m’a surtout permis de réaliser que je deviens un vrai mollusque dès que je sens les regards sur moi, et même pire des que je sais que l’on peut me voir.

Quand je me retrouve face à des escrimeurs de haut vol, du genre de ceux qui ont des médailles en coupe du monde ou aux jeux olympiques, je sais que je n’ai pas le niveau et je me sens comme une petite fille.

 

Rien n’est plus personnel

Avoir le niveau où ne pas l’avoir n’est pas la question.

Creed: l'héritage de Rocky Balboa
Creed: l’héritage de Rocky Balboa

Dans le sport comme dans beaucoup d’autres domaines, la volonté et l’état d’esprit a une grande part dans ce que l’on fait.

Pourquoi ai-je honte de n’être que ce que je suis ?
Pourquoi aurais-je peur quand on me regarde ?
Pourquoi ne puis-je tout simplement pas faire ce que j’aime en toute simplicité ?

Récemment en regardant Creed le dernier Rocky, une réplique de celui-ci m’a frappée : « c’est avant tout contre toi que tu te bats« .
Je me suis dit que c’était exactement ça : le pire adversaire que j’ai, c’est moi-même, ma pire faiblesse c’est moi-même.
Mais comme tout verre à moitié vide ou à moitié plein, c’est aussi moi qui suis ma plus grande richesse.

 

Quand le sport…

On dit souvent que le sport est un très bon moyen de combattre son manque de confiance. ik-naitre-grandir-comment-batir-confiance-estime-de-soi-enfant
En ce qui me concerne, je sais que cette passion me force à aller toujours plus loin face à moi-même.

Mais même si j’y apporte beaucoup d’importance, l’escrime n’est que l’escrime, un sport reste un sport.
Par contre, ce que je suis en train d’y apprendre, les efforts que je fais pour avancer malgré mes peurs, pour garder la tête haute même quand j’en ai envie d’aller me mettre dans un trou de souris, ça ne s’arrêtera pas au seul domaine du sport.

Je n’aime pas quand on me dit que par l’escrime, je me bats contre la maladie.
C’est beaucoup trop réducteur.

Je ne sais pas si je gagnerai demain ou après-demain, ce que je sais c’est que chaque pas que je fais est un pas que je fais pour moi, pour trouver qui je suis et pour être fière de moi.

 

Si vous ne l’avez pas lu, n’oubliez pas d’aller lire l’article de la semaine dernière qui est intimement lié à celui-là.
Et puis, croyez en vous quoi que ça vous coûte.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading