C’était mon anniversaire, et je suis heureuse

35 printemps, 35 balais, 35 années, enfin bref j’ai 35 ans !

Illustration de Jas: https://www.facebook.com/jasillustrations/photos/.

Cette semaine, j’ai eu mon anniversaire

En vieillissant, certaines personnes détestent cette date, ne le fêtent plus, n’en font même plus mention.Mon anniversaire comme une enfant
Ce n’est pas mon cas !

Comme une enfant, j’aime recevoir des messages, des attentions, des cadeaux…
C’est une fête un point c’est tout.
Oui je fête ma naissance et j’aime ça.
Ça a un côté un peu égocentrique dit comme ça, vous ne trouvez pas ?

 

Pas toujours le même sens

round-861x1531La symbolique de l’anniversaire a évolué au fil du siècle autant dans son importance que dans sa fête.
Pour moi, il est ce qu’on lui donne comme sens.

Je me dis ce jour-là, que l’on m’aime et ma foi c’est fort agréable et excessivement enfantin !
Par contre, au fil des années, il n’a pas toujours eu le même sens même pour moi.

Enfant, j’adorais le fêter avec mes copines et manger des œufs à la neige !
Adolescente, je ne m’en souviens pas du tout.
Je suppose qu’il n’avait plus énormément de valeur pour moi.
A 20 ans, je me disais « ouah, on a 20 ans », j’étais impressionnée du temps qui passait.
A 30 ans, c’était le symbole de tout ce que je n’étais pas.
A 35 ans, c’est juste une vie qui s’ouvre à moi.

 

Des projections

C’est surtout ça un anniversaire, la cristallisation de toutes nos projections.cemetery-1670231_640
Projections de l’amour que l’on devrait recevoir, des présents que l’on devrait nous offrir, de ce que l’on devrait être, de là où on devrait vivre, des gens avec qui on voudrait le partager.

C’est peut-être ce qui fait que ce n’est de loin pas agréable pour tout le monde.
Pour beaucoup ce n’est qu’un rappel de tout ce qui est déjà dur à vivre au quotidien.

Mais après tout, c’est encore une question de verre à moitié plein et à moitié vide, le verre n’est jamais qu’à moitié vide.
On a une propension à ne voir pourtant que cette partie et c’est vrai que la vie n’est pas facile et que des fois on ne peut même plus voir ces petits riens qui nous font sourire.

 

C’est beaucoup

Aujourd’hui, je pense à la chanson de Grand Corps Malade (oui encore !) qui dit « Et puis je me suis demandé si j’avais le droit de pas être rebelle d’écrire un texte de slam pour affirmer que la vie est belle ».

Ai-je le droit d’écrire pour juste dire que je vais bien ?
Est-ce que ça a un intérêt pour vous et pour moi ?

Il y a quelques jours, j’étais sur mon lit d’hôpital à cause d’une poussée et je me disais que j’étais là où je voulais être, que la vie était telle que je la souhaitais.
C’est sûr que non, être dans un lit d’hôpital n’était pas ce que je voulais mais ayons une vision un peu plus large !

À 30 ans, je me souviens d’une amie avec ses deux petites filles qui se disaient qu’elle n’avait pas l’impression d’être ce qu’elle aurait dû être à 30 ans.
Et pourtant, je la regardais, je la trouvais belle, et je me disais que sa vie me donnait quand même franchement envie avec ses deux petites blondes et son korrigan de mari.

 

De la chance

C’est vrai, je n’ai rien de ce que j’avais pensé avoir.
Je suis à mille lieux de la vie que je voulais.
Et pourtant ma vie aujourd’hui, elle est chouette.

263Pendant longtemps je disais que certains ont des enfants et que moi j’ai une maladie.
Chacun son truc !
Et non je ne compare pas des enfants à une maladie c’était juste de cette manière que je le formulais dans ma tête.

Sauf que maintenant, j’ai surtout l’escrime, les voyages, l’écriture, Novartis, vous.
Puis j’ai des amis formidables, une famille dont j’aime chaque membre profondément.
Je suis en ville, moi la campagnarde, et je découvre que certes, la ville, je n’aime pas ça, mais qu’en fait j’y vis bien.

Ma phrase, je vous l’avais dit, était celle-là : « Nous devons être prêts à nous débarrasser de la vie que nous avions prévue, de manière à avoir la vie qui nous attend. » (John Campbell)
Je ne sais pas quelle sera la prochaine qui me parlera mais je crois que celle-là m’a menée durant cette année et m’a aidée à orienter mon regard vers l’avenir.

 

Tout est une question de contraste

Bien sûr ma vie est parfois loin d’être drôle.yin__yang_glace_et_feu
Je n’aime pas ces périodes où je suis tellement fatiguée que je n’arrive à rien.
Ces moments où la cortisone me rend débile (lisez ) où les poussées m’empêchent de faire du sport.

Tout est dans le contraste et peut-être que je savoure encore plus les moments où je vais assez bien, justement parce que j’ai conscience de tous ces moments où je n’irai pas bien.

Cet article n’a pas beaucoup de sens et surtout aucun objectif précis si ce n’est de vous dire, à vous que je sais être là, que j’ai une multitude de plaisirs dans ma vie et que c’est ce qui a du sens pour moi.
Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas naïve, je ne dis pas que parce qu’on le décide la vie nous sourit, je ne dis pas que vous avez juste à faire un effort et que tout ira bien, je dis juste que moi, aujourd’hui, je vais bien, pas parfaitement bien, mais vraiment bien.

Je vous souhaite vraiment à tous d’avoir des plaisirs, plein de plaisirs qui permettront de mettre en relief ces moments où plus rien ne va.

Enregistrer

Enregistrer

13 réflexions au sujet de “C’était mon anniversaire, et je suis heureuse”

  1. Bonjour,

    Je te souhaite un bon Anniversaire. Je ne plu accéder à la cordée.
    de l’APF. Martine et toi vous me manquaient je te donne mon courrier électronique pour que tu voir comment je peux faire pour accéder de nouveau à la cordée. Si tu peux m’aider merci de ta compréhension. pascal.cambon.46@wanadoo.fr

    Merci de ton aide.

    Répondre
  2. Je te souhaite un JOYEUX ANNIVERSAIRE, plein de petits et grands bonheurs.
    Je te lis chaque semaine, tu as la « pêche », bravo.

    Répondre
  3. Coucou p’tite sœur,
    C’est pour me faire culpabiliser de ne pas t’avoir appelée que tu publies ça aujourd’hui ? 😉

    Gros bizoux, et un très bon anniversaire en retard !!!

    Répondre
  4. Bonjour Circé,
    J’ai mille choses à te dire sur cet article et tous les précédents…
    J’attends chaque semaine tes écrits et je m’aperçois que chacun confirme ce que je connais de toi. (Sans prétention, une toute petite, petite partie!).
    Alors aujourd’hui je te dis simplement bon anniversaire, et comme nous le chantaient nos grands mères , » que l’année entière te soit douce et légère ».
    Avec mon amitié ( lointaine mais affectueuse).
    Bisous.
    Annie
    PS: je serais chez Germaine R dans trois semaines pour un séjour de quatre semaine. Une petite possibilité de se croiser???

    Répondre
    • Merci Annie!
      Dis moi tes dates exactes et j’essaierai de m’organiser pour venir manger avec vous un midi, ça me ferait super plaisir!

      Répondre
  5. Joyeux z’anniversaire TATA !!!! Je me disais bien qu’il me semblait avoir oublié quelque chose hier… Je suis désolée d’avoir laissé passer la date en particulier, et le temps en général, et d’être restée silencieuse ces dernières semaines (ou mois).
    Sache en tout cas que je pense fort à toi et que, même si je n’y laisse plus trop de commentaires, je vais régulièrement faire un tour sur ce blog.
    Ravie, par ailleurs, de savoir que tu vas bien et que ton moral rayonne de bonheur (euh… ça se dit, ça ?) Bref, en un mot comme en mille : la distance et mes silences (bien involontaires, crois-moi) ne changent rien et ne pourront rien changer à ma profonde amitié/affection/tendresse (aucune mention inutile à rayer) pour toi !
    Plein de belles choses pour tes 35 ans !!!

    Répondre
    • Oh mais tu es là?!! Mais non, je te chine, je sais que l’absence de manifestation n’est pas synonyme de manque d’amour et puis c’est un peu à double sens non?!
      Et merci et à bientôt!! Si si j’y crois!

      Répondre
  6. Bonjour Circé,
    J’ai mille choses à te dire sur cet article et tous les précédents…
    J’attends chaque semaine tes écrits et je m’aperçois que chacun confirme ce que je connais de toi. (Sans prétention, une toute petite, petite partie!).
    Alors aujourd’hui je te dis simplement bon anniversaire, et comme nous le chantaient nos grands mères , » que l’année te soit douce et légère ».
    Avec mon amitié ( lointaine mais affectueuse).
    Bisous.
    Annie
    PS: je serais chez Germaine R dans trois semaines pour un séjour de quatre semaine. Une petite possibilité de se croiser???

    Répondre

Laisser un commentaire

En savoir plus sur

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading