Handicapée et jolie

Enfant, je me souviens d’un ensemble caraco jupe longue à volant bleu ciel que ma maman m’avait acheté pour le mariage d’une de mes cousines. Que j’étais fière ! J’étais plutôt du genre à courir dans les champs et à sauter pieds nus dans la rivière mais de temps en temps avoir une belle robe me rendait très heureuse et je guettais les occasions pour pouvoir le faire !
Après, je suis passée par ma période baba cool : vous savez avec les salopettes patchworks, les pantalons sarouelles, les couleurs vives, les doc martins ! Ce fut un temps… que je ne revivrai pas au niveau stylistique !
J’ai aussi eu ma période habillée classe et un peu trop maquillée, persuadée que cela me rendait plus respectable.
Aujourd’hui je varie de style selon mon humeur selon mon emploi du temps un peu comme tout le monde en fait, sauf que beaucoup de choses ont changé : j’ai grandi, je suis devenue une femme puis une femme malade puis une femme en fauteuil roulant.

Mon corps cet inconnu

Vous ne voyez pas ce que ça change ? Moi si.
J’ai récemment parlé avec une autre personne porteuse de handicap et elle m’a rappelé la difficulté à prendre soin de soi de son allure quand notre corps nous est devenu étranger.
Y apporter de l’importance, ne pas faire que le dénigrer, se mettre en avant, c’est difficile et dans ce domaine on est nombreux à se sentir handicapé que ce soit par un surpoids, un handicap, une couleur de peau…
Au début de ma maladie, la première fois que j’ai du marcher avec une canne ça a été très dur. Je vivais dans un petit village de campagne et les regards étaient très persistants.
Un jour, lassée par ces gens qui se retournaient sur mon passage pour regarder la jeune fille à la canne, j’ai mis une jolie tenue, des jolies chaussures. Je n’étais pas provocante mais je me trouvais assez jolie et du coup les regard me gênaient moins ; je me disais que si ça se trouvait on me regardait juste parce que j’étais jolie ! Peut-être me fourvoyais-je complètement mais ça m’a permis d’appréhender ce nouvelle objet et ça a marqué le début de ma cohabitation avec mon nouveau statut de femme porteuse de handicap.

Mon accessoire perso

Aujourd’hui ce n’est plus la canne, mais le fauteuil roulant MON fauteuil roulant.9077007035_c08ca2cac3_n
Aussi bizarre que ça puisse paraître, c’est devenu mon pote. D’abord il me permet de faire des choses que sans je ne pourrais plus faire : me balader (bon OK vaut mieux que le terrain soit plat), aller chercher mon pain… Puis il me permet de faire des cascades qui m’amusent beaucoup et ont l’art de faire ouvrir aux gens des yeux comme des soucoupes ! Il est aussi devenu un élément de mon style au même titre que mes habits, le maquillage, les chaussures.
J’ai eu la chance de pouvoir me racheter un fauteuil adapté à mes besoins, à mon bien être et, summum du luxe (même si c’est une option gratuite et c’est rare), j’ai choisi sa couleur ! Il y en avait un nombre incalculable, j’ai choisi rouge mat et noir. Et franchement il pète ! Il a même les cannes assorties accrochées derrière (bon pas sur la photo, on fait ce qu’on peut, hein) !
Quand je suis habillée dans les même tons avec le vernis qui va bien, oui je crois que l’on peut dire que j’ai du style ! Et, chose rare, j’en suis consciente et assez fière.
Aujourd’hui, je réfléchis avec quelques amis à le « tuner » ! Oui comme les voitures et alors on prend son plaisir où on peut !
Déjà quand je suis dans la rue et que je croise une autre personne en fauteuil, je ne peux m’empêcher de regarder comment il est, la marque, les roues, la couleur ! Pas mieux que les passionnés de voitures !
Certes, customiser son fauteuil, s’occuper de mode peut paraître bien futile mais en même temps les filles à quoi servent les superbes sautoirs que vous arborez autour du cou ? Et vous les hommes, le bracelet maille café du dernier cri ?
On a tendance à oublier que les personnes porteuses de handicap, elles aussi, aiment plaire, être jolies tout simplement.
Puis qu’est ce que ça fait du bien de se sentir belle ne serait ce qu’un instant ou de capter le regard d’une personne dans la rue qui vous regarde en se disant que vous êtes jolie (oui ce genre de regard se remarque, désolé pour tout celles et ceux qui pensaient passer inaperçu). Alors bien sûr des fois il y a des remarques du genre « t’es handicapée mais t’es jolie quand même » mais après tout il faut de tout pour faire un monde même des cons !

Les galères de celle qui est handicapée et veut être jolie

Pour les personnes à mobilité réduite ou porteuse d’un handicap quel qu’il soit, s’habiller et se déshabiller peut prendre des allures de parcours du combattant quand il s’agit d’enfiler un pantalon étroit, d’attacher une série de boutons…
Puis alors les essayages en magasin c’est encore  histoire : entre la difficulté à se mouvoir, les cabines d’essayages adaptées utilisées pour entreposer la marchandise, les habits placés trop haut je vous jure que les après-midi shopping sont un sport à part entière.
Il existe aujourd’hui des marques spécialisées.
Longtemps, spécialisé a rimé avec pratique avant tout : le style blouse d’hôpital, pantalons couleurs pisseuses étaient ce qu’on faisaient de mieux.
Maintenant le monde de la mode s’ouvre peu à peu et arrive à allier beau et pratique mais ça reste souvent assez cher et surtout rare. Pour les curieux: http://www.ma-mode.com/femme.html.

La mode au quotidienhttp://www.ma-mode.com/femme/vestes/veste-lin-beige.html)

La mode ce n’est pas que les podiums et les grands couturiers. C’est, pour moi, pauvre petite campagnarde, pouvoir être jolie, trouver les habits qui me conviennent et puis, ne le cachons pas, plaire.
Depuis que je suis en fauteuil c’est un fait je ne m’habille plus tout à fait pareil.
> Les pantalons taille basse par exemple, quand vous restez assise 6 heures d’affilée, ça vous coupe le ventre et la digestion, pas top ! Il y a la technique, peut-être pas très glamour (mais est-on obligé de révéler tous nos petits secrets ?), de s’habiller au rayon femme enceinte : les pantalons avec des ceintures en tissus élastique une fois que vous avez mis un joli haut assorti qui va au moins jusqu’à la taille, ça peut être très joli.
> Un autre point auquel je fais attention est le décolleté : le regard est pile à la bonne hauteur pour avoir une vue plongeante. Je peux vous dire que certaines personnes ne sont pas du tout gênées d’en profiter !
> Pareil pour les jupes courtes. En étant assise, elles remontent et des fois vous vous retrouvez avec une tenue vraiment très mini ! Ça peut être bien mais dans la vie quotidienne ce n’est pas forcément ce que j’apprécie le plus.
Je suis sûre que des questions similaires (mais non pas sur la taille de la mini jupe, sur le principe de se faire beau, ah la la !) se posent pour les hommes mais comme jusqu’à preuve du contraire je ne suis pas un homme, je préfère ne pas parler de ce que je ne connais pas !

Ça évolue

Des initiatives intéressante fleurissent de plus en plus.
À Paris, le 12 juin, a eu lieu la handifashion où se sont mélangés mannequins valides et mannequins porteurs de handicap (fauteuil mais aussi prothèse, déformation…).handifashion visuel site[1]

C’est une manifestation gratuite sur réservation qui a lieu chaque année et je peux vous dire que Paris ne serait pas aussi loin, j’y serais allée en courant, enfin en roulant !

Leur mot d’ordre c’est « le défilé de mode des personnes autrement séduisantes ».

Il y a aussi la page facebook de coverdressing qui aborde toutes les problématiques liées à la mode et au monde du handicap.
Puis il y a ce site que je ne peux que vous recommander car il y a des photos magnifiques de femmes en situation de handicap (pas uniquement en fauteuil) mais c’est surtout une association qui cherche justement à faire évoluer le regard sur les femmes en situation de handicap et qui a été lancé par une personne elle même tétraplégique.

15 commentaires sur “Handicapée et jolie

  1. Handicapée et jolie, c’est exactement la 1ère pensée qui me vient en m’approchent de toi 🙂 Je rajouterai fraîche et souriante, on a directement envie de venir te parler.
    #Coupdecoeurmode: la jupe subtilement fendue 🙂

  2. Nous avons passé un moment magique à te lire mon mari et moi (parents de laurette). Ta profondeur, ta franchise, ton humour nous ont aimantés et nous ont fait dire « c’est fini?  »
    Ma question est la suivante : étais-tu aussi vive, réceptive, battante avant ou est-ce la SEP qui en grignotant par endroit a fait se développer la femme sensible, intelligente et sportive?
    Ravis et enrichis, sommes-nous, d’avoir fait ta connaissance.

    1. Oh que c’est un beau post, merci!
      Je serais bien incapable de vous répondre même si je pense que ce que je suis ne vient pas que de la SEP mais aussi de mon passée pas très rose, des rencontres éclectiques que j’ai faite, de ma vie quoi!
      Par contre, la SEP m’a rendu sportive ça c’est sûre et a certainement changé beaucoup de choses dans ma façon de voir les choses, de vivre.
      Et ne vous inquiétez pas ce n’est que le début, il y aura plein d’autres articles!

  3. Bonjour,
    D’abord, merci pour votre blog, ca fait du bien de vous lire. Certains passages m’ont fait rire, notamment au sujet de la customisation du fauteuil. C’est justement pour cela que je vous écris.
    Je suis sur le point d’acheter un fauteuil Xenon 2 (je crois le même que le vôtre d’après la photo). J’hésite beaucoup sur la couleur, j’aimerais qu’il soit « élégant », pas trop triste, mais pas non plus trop flashy. C’est bien un « rouge mat » que vous avez choisi? Sur la photo, on dirait qu’il brille un peu. Avez-vous d’autres photos? Est-ce que ca ne fait pas bizarre d’avoir le chassis mat et les roues/fourches brillantes. Sur votre photo, ca rend bien mais on n’ a pas l’impression que le rouge est mat. En tout cas, oui, il pète!

    1. Il est mat mais oui il brille.

      C’est comme les photos, même mat il y a une brillance mais rien à voir avec le coté pétant du brillant!
      Je vous ferais des photos si vous le désirez.

      Par contre, soyez prudente avec sunrise le fabriquant j’ai eu de gros soucis avec le service après vente. Mais si vous avez un bon revendeur en qui avoir confiance vous n’aurez pas de soucis.

      1. Merci beaucoup pour votre réponse. Si vous avez des photos en stock, oui je suis preneuse!
        Pour la question du service après-vente Sunrise, j’ai vu des commentaires qui allaient dans le même sens sur d’autres blogs ou forums. Je vais bien me renseigner auprès de mon revendeur avant. C’est mon premier fauteuil, je ne me rends sûrement pas bien compte des problèmes qui peuvent se présenter.

  4. hello ! nouvelle sur ton blog, je ne sais que lire en premier, du coup je suis partie dans les archives pour lire dans l’ordre ce que tu as écrit et ainsi profiter de toute ton expérience.
    Nouvellement en fauteuil roulant, je cherchais un endroit comme ton blog pour papoter et avoir des « trucs » intéressants…
    merci pour cet article qui reflète tout à fait ce que je pense : essayer de rester jolie malgré tout, même si c’est dur…
    à plus sur d’autres posts !

  5. oups !!!! encore encore moi !!!j’ai commenté la photo de la jeune femme blonde mais je crois que ce n’est pas toi parce que je viens de voir ton profil FB et tu es brune !!! je m’y pers moi !
    bon l’une ou l’autre de toutes façons aussi jolies !
    mais comme je crois que tu es la brune, je tiens à préciser que non seulement tu es jolie aussi mais encore mieux je te trouve « sympa » et j’aime ton corset rouge et noir ! faut oser ! bref, je te kiffe quoi.. rassure-toi je suis mariée hein…lol
    bon je pars en we là mais j’ai hâte de revenir te voir ! bises

    1. j’ai lu tes différents comm et je te remercie! N’hésites pas si tu as Facebook a aimé la page et à m’y parler, je serais peut être encore plus réactive!
      Et bien sûr à bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *