Chien d’assistance, chien guide

La 12 mars a eu lieu le lancement de la campagne en faveur de la libre circulation des chiens auxiliaires : Partout avec mon chien guide.
Du coup, je me suis dit que c’était l’occasion de vous en parler.

Le chien guide

chien d'assistance: chien guide pour personnes dééficientes visuelles
Chien Guide. Image Beautiful picture

Il s’agit des chiens pour personnes déficientes visuelles. Leurs maîtres les tiennent avec un harnais et ils ont souvent un dossard qui permet de les reconnaître.

Le premier centre de formation pour chien guide remonte à 1915 en Allemagne pour les aveugles de guerre. C’est pas neuf comme idée!
Il existe aujourd’hui en France une fédération des associations des chiens d’aveugles (FFAC).

Lors de mon stage dont je vous ai parlé il y a peu ici, il y avait une femme non voyante avec son chien guide. On se rendait compte très vite du lien qui les unissait. Il l’aidait dans les déplacements, elle faisait toujours attention à ce qu’il soit bien, qu’il ait bien à boire, qu’il ait mangé ses croquettes habituelles.


Le chien d’assistance

chien d'assistance
Chien d’assistance

 

Depuis quelques années une autre forme de chien d’aide à la personne est apparue.
Le chien d’assistance: il est là pour aider des personnes ayant des difficultés motrices dans leur vie quotidienne.

Ses actions peuvent être très variées.
Il peut ramasser et rapporter un objet, ouvrir et fermer portes et tiroirs, accompagner son maître, rapporter un téléphone. Ils sont éduqués à répondre à 52 commandes. Non, il ne fera pas votre café!

J’ai rencontré une jeune fille qui était toujours accompagnée de son chien et le lien qui les unissait, l’aide qu’il lui apportait pour des petits gestes était flagrant.


Caractéristiques de ces chiens

chien d'assistance et son jeune maître
chien d’assistance et son jeune maître

Ces chiens sont souvent des labradors ou des goldens retrievers mais pas uniquement. (pour en savoir plus c’est )
Ils sont élevés en centre spécialisé et famille d’accueil pendant environ 18 mois.(parcours d’un chien d’assistance).

La personne qui souhaite en acquérir un doit faire une demande, puis elle va passer environ 3 semaines dans un centre. Un chien va lui être proposé en fonction de ses besoins et de son caractère.
Le lien entre les deux est très important. Elle apprendra à en prendre soin, à répondre à ses besoins, à lui donner des ordres de manière correcte.

Ces chiens sont remis gratuitement aux personnes. Leur éducation est prise en charge par les différentes associations.

Ce sont des chiens qui dans la loi ont un statut particulier: ils ont le droit de rentrer dans les lieux publics à l’exception des chambres d’hôpital. Mais cela pose encore problème et c’est la raison de la campagne « Partout avec mon chien » et de ce spot. Ben oui quoi pourquoi pas mettre son chien dans sa poche quand il dérange?


Leur apport

L’intérêt de ses chiens est multiple. Le premier est le lien qui se crée avec la personne, son aspect apaisant et sécurisant.

Un chien guide va permettre à la personne de circuler avec moins de risques, de manière plus fluide. Il amène de la confiance en soi pour la personne, une plus grande envie d’aller vers les autres, d’avoir des projets. Vous pouvez lire ce témoignage.

Pour les personnes handicapées motrices l’intérêt est un peu similaire. Il les aide tout en leur permettant de reprendre confiance en eux, de s’ouvrir vers l’extérieur.

« Au delà de leur rôle d’aide, d’assistance et de confident, ils constituent de formidables vecteurs de communication « qui permettent souvent de recréer un lien brisé par la différence ». « Le chien masque le fauteuil », « il change le regard des autres », « le chien d’assistance HANDI’CHIENS, que du bonheur ! », nous disent ceux qui grâce à leur chien ont vu, tout simplement, leur vie et celle de leur famille transformées. » (site handichiens.org)

Quelques réflexions

chien guide
Couverture du livre « L’aventure du chien guide d’aveugle, En avant! »

En tant que personne handicapée, j’ai plusieurs fois eu l’occasion d’en parler avec des personnes concernées.

La dernière m’a expliqué que contrairement à ma peur, on n’a pas besoin de justifier son handicap. A partir du moment où on est restreint dans nos gestes quotidiens, que le chien pourrait être une aide autant physique que psychologique, on est tout à fait en droit de soumettre notre dossier. L’association l’explique très bien sur son site.

Bien sûr avoir un chien n’est pas anodin, il faut être en capacité de prendre soin de lui.
Ce sont des chiens de travail mais ils n’en restent pas moins des chiens. Ils ont besoin de moments de pause comme un enfant a besoin de récréations à l’école.
Ils ont besoin de tendresse, de câlins et je garantis après avoir rencontré mon amie et son chien, qu’ils savent le manifester et qu’on a le droit de les caresser une fois qu’elle vous a dit comment faire.

 

 

J’étais au départ très sceptique car un chien pour moi n’est pas un employé. Mais au fil de mes rencontres, je ne crois plus que ce soit que ça. Certes ces chiens travaillent mais au même titre qu’à la campagne on prend un chat parce qu’il va chasser les souris, on les aime et on s’attache quand même.

1 commentaire sur “Chien d’assistance, chien guide

  1. Ce qu’il faut savoir c’est que si on les aime et qu’on « le leur rend bien », ils prennent beaucoup de plaisir à faire tout ça : c’est pour eux comme un jeu. Mais c’est comme tout, il ne faut jamais oublier que ce n’est pas naturel et que s’ils nous en donnent autant, c’est parce qu’ils le veulent bien aussi <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *