L’activité physique, c’est pas si compliqué

L'activité physique n'est pas où l'on croit

Je vous avais promis un article vous proposant des exemples de sports à la maison qui soit simples et agréables mais je me suis rendu compte en lisant les commentaires qu’il était peut-être d’abord nécessaire de parler de l’activité physique en général.

De l’activité physique en tout

Quand on parle de sport on a tendance à parler d’une activité physique encadrée : foot, gymnastique, natation…

shcéma à propose de l'activité physique
Répartition des activités physiques

 

Mais l’activité physique ne se résume pas à cela.
Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, « l’activité physique correspond à tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d’une augmentation de la dépense énergétique.»

On fait tous de l’activité physique sans en être conscient.
Nos vies s’étant sédentarisées, le manque d’activité physique est tout de même considéré aujourd’hui, comme le quatrième facteur de risque de décès dans le monde.

 

Ça me fait penser au précepte que l’on nous rabâche, qui dit de monter les escaliers à pied au lieu d’utiliser l’ascenseur.
Oui, enfin monter ses escaliers quand on porte ses dix sacs de courses ou quand on a des jambes en guimauve (ça c’est moi), très moyen.

Porter son enfant, aller faire les courses, faire de la cuisine sont des activités physiques d’intensité variable, mais elles en sont!


Le travail représente la plus grande part de nos dépenses énergétiques quotidiennes. Ces chiffres s’appliquant à la plus grande partie de la population n’ayant pas de problème de santé particuliers.

Vient ensuite le domicile et par là tous les actes de la vie courante: passer l’aspirateur, faire sa toilette, préparer le repas…

Il est recommandé par l’OMS, de pratiquer 30 minutes d’activités physiques d’intensité moyenne: ce qui correspond à  une marche à 6km/h, du jardinage léger, la danse de salon, le vélo et la natation pour le plaisir.

 

Les mouvements de tous les jours

Activité physique de légère à intense
Tableau réalisé par Leemarkers et col

Avoir un handicap ou une maladie, permet de se rendre compte de quels muscles travaillent pour quel mouvement.
C’est vrai est-ce que quand vous prenez votre douche vous réalisez que vous faites travailler votre équilibre, la respiration (qui est rendue plus difficile par l’atmosphère humide), les jambes ?

Tous ces petits gestes pour lesquels vous n’avez pas conscience de ce que ça demande à votre corps ont tendance à devenir plus difficile quand on a un problème de santé ou que l’on vieillit.

Donc en résumé, l’activité physique ça peut être partout tout le temps, tout seul, avec son enfant, son chéri, son chien, voire ses poissons rouges (nettoyer leur aquarium si ce n’est pas de l’activité physique je ne sais pas ce que c’est!).
Pour ma part, il y a beaucoup de gestes quotidiens que je ne peux pas faire donc m’organiser une séance de sport que ce soit chez moi ou à l’extérieur me permet de me dépenser.

Pour moi faire du sport à la maison a de nombreux avantages:

  • je choisis le moment, l’heure à laquelle je le fais
  • je peux le faire à mon rythme
  • personne ne vient me faire de commentaires sur mes mouvements
  • je peux choisir la musique ou la série qui va bien

Alors c’est sûr ça peut paraître dure de se motiver mais maintenant je ne cherche plus à faire de longues séances, à me forcer. J’en fais quand j’ai 5 minutes5 , quand j’ai les nerfs en boule, quand je m’ennuie, quand j’ai envie de regarder une série sans culpabiliser, quand j’ai les membres ankylosés, quand j’ai envie d’étrangler mon chat…
Du coup, mes séances peuvent durer de 10 minutes à 1h30.

Le plus important c’est que cela ne devienne pas une corvée.
Le sport est avant tout là pour me procurer du plaisir, me donner une meilleure image de moi.

Adaptation

adaptation dans lactivité physique
Affiche du film « Adaptation »

Ce qui me semble capital, c’est de savoir adapter notre activité à nos capacités et notre vie quotidienne.
Ça ne me sert à rien de faire des mouvements s’ils me sont douloureux juste par ce que « ça se fait ». Comme se forcer à faire une séance de sport alors que j’ai passé la journée à courir à droite et gauche n’est pas intéressant sauf si ça m’amène du plaisir et de la détente.

J’ai des jambes en papier mâché, un équilibre de culbuto, une fatigabilité importante mais j’ai de bon abdominaux, et une bonne souplesse.
Je travaille quand même la force musculaire de mes jambes mais petitement, à mon niveau.
Les exercices de souplesse sont là pour me rappeler que je ne suis pas si nulle que ça.

Et puis, je me rends compte que je peux faire du sport avec ma nièce ou une amie et c’est très valorisant: avec mon amie nous courons sur un stade, elle avec ses jambes, moi avec mes roues. Avec ma nièce on fait des séances d’assouplissements ou d’abdominaux et on se montre l’une l’autre les exercices que l’on connaît.

 

Je vous avais promis des exercices mais je voulais d’abord rappeler que de l’activité physique, on en fait tous. C’est juste le mot sport qui nous effraie, nous décourage ou nous renvoie à ce que « l’on ne fait pas mais que l’on devrait faire » (les principes tout fait ont la vie dure).

Promis le prochain article sera juste une série d’exercices simples (sans blabla) avec peu ou pas de matériel que vous pouvez faire chez vous. J’ai même un site pour faire du sport sur son canapé!

 

1 commentaire sur “L’activité physique, c’est pas si compliqué

  1. C’est marrant, le début de ton article m’a aussitôt fait penser au « Bourgeois Gentilhomme » (de Molière), qui fait de la prose sans le savoir 😉
    Plus sérieusement, je suis tout à fait d’accord avec toi pour dire que le sport ou, plus généralement, l’activité physique, est un bon moyen de se détendre, tant physiquement que mentalement, mais qu’il y a une véritable pression sociale autour de ça. Il n’y a qu’à voir comme j’étais vexée le jour où mon chéri m’a dit que je n’étais pas sportive ! Ca fait des années maintenant, et on en parle encore !!
    Je crois que nous sommes dans une société où la performance, le score, ont une place centrale en tout ; dans ces conditions, il est difficile d’accepter et de faire accepter la simple notion de plaisir. Combien de gens font du jogging parce que c’est bon pour la santé et que ça fait gagner quelques minutes d’espérance de vie (ou pas), et non parce que ça leur fait plaisir ? Après, bien sûr, il y a aussi le plaisir de l’effort ou du défi relevé, mais on a vite fait de confondre, je trouve !
    Bref, tout ça pour dire que j’ai apprécié ton article et que je serai curieuse de découvrir les exercices que tu proposes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *