Gagner de l'argent avec poker

  1. Casinos à Casper Wyoming: Vous pouvez ensuite parier sur le fait que le plus long field goal sera au-dessus ou en dessous de cette ligne.
  2. Bonus De Jeux De Casino Gratuits - Ils jouent parce que cela stimule les endorphines dans le cerveau, ce qui soulage le stress.
  3. Comment Connaître Le Truc Des Machines à Sous: C'est environ 40% de baisse par rapport aux chiffres impressionnants publiés en avril 2024.

Les jeux poker

Nouveaux Sites De Machines à Sous Royaume Uni
Amaya Gaming est apparu comme le nouvel acheteur, à un prix inférieur à la moitié de l'enchère initiale faite par Shuffle Master.
Machines à Sous Sans Casino
Jusqu'à présent, le messager standard prenait en charge les appels vidéo de groupe de pas plus de 8 membres.
Ce guide aidera les joueurs à gagner facilement de l'argent dans le nouveau mode de jeu.

Méthode keno gratuite

Mandalay Bay Casino Slot Machines
De plus, s'ils jouent pendant ces heures pendant sept jours, ils sont inscrits à un tirage au sort chanceux.
Casino Dans La Région De Louisville
En retour, vous pouvez espérer des gains allant jusqu’à 2024x votre pari.
Meilleures Machines à Sous En Ligne De Paiement

RÉFLEXIONS

Mon petit plaisir simple

Nous ne sommes pas en automne mais vu que chez moi c’est la fête à la grenouille depuis plusieurs jours, je considère que c’est presque de saison !

 

 

 

 

le plaisir simple d'Amélie x4!

 

Vous souvenez-vous du film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet ?
Personnellement, j’ai encore en mémoire la scène où il est dit qu’Amélie aime les petits plaisirs simples de la vie comme le bruit que fait sa crème brûlée quand elle en casse la croûte avec sa cuillère.
Ma crème brûlée à moi ce sont les flaques d’eau ! Je vous rassure je ne me balade pas avec ma cuillère à café dans la rue ! Mon plaisir simple à moi c’est de rouler dans les flaques d’eau !

 

 

 

Je me souviens enfant, quand ma maman conduisait par temps de pluie et roulait dans les flaques d’eau pour faire jaillir des gerbes d’eau sur le côté de la voiture, ça me faisait beaucoup rire. Puis, j’ai grandi, je ne riais plus à gorge déployée mais prenais toujours autant de plaisir à ce petit moment.
Et puis que dire des balades en automne où je me faisais une joie de sauter dans toutes les flaques d’eau parsemant le chemin au grand désespoir des gens se promenant avec moi et qui se retrouvaient trempés sans avoir rien demandé!
Aujourd’hui, j’ai la chance de pouvoir allier les deux : la balade où j’éclabousse tout le monde, et la gerbe d’eau surgissant d’un passage de roue éclair !

 

Déluge le long d'un temple japonais
Préambule obligatoire à mon petit plaisir !

Je reconnais que je ne mets plus de jolies bottes jaunes canaris mais comme de toutes manières, je pose rarement mes pieds sur le sol extérieur pourquoi le ferais-je !

Par contre, et j’appellerais ça les petites joies du fauteuil roulant, maintenant c’est à grands coups de roues que je fais virevolter l’eau en dehors de sa flaque !

Comme les enfants, je rentre chez moi avec les bas de pantalons et les chaussures mouillées et en plus les mains glacées, mais c’est tellement drôle de retrouver durant un instant l’innocence de l’enfance.

 

Et la musique qui me vient quand je me livre à mes facéties « pluiesques » est celle-ci, connaissez-vous :

 

Puis, je vais vous dire quand je vais dehors et qu’il pleut, je suis de toutes manières très vite trempée puisque mes cuisses font une parfaite piste d’atterrissage pour goutte d’eau et que mes mains étant occupées à me faire avancer, je ne risque pas de tenir un parapluie.
Il existe des moyens pour fixer un parapluie directement sur le fauteuil mais je n’en ai pas : c’est cher, et niveau bricolage, j’ai fait de nombreux essais mais toujours inefficaces !

Reste encore la possibilité du Kway. Mais franchement vous ne vous souvenez pas comme vous détestiez ce bout de plastique quand vous étiez enfant ?

J’ai bien acheté une cape de pluie mais j’ai l’air de tout sauf d’une fille (et comme dit dans Handicapée et jolie ressembler à un pou ne me convient pas!), ça a tendance à bouger avec le déplacement du fauteuil (oui je suis rapide comme Bip-bip) et en plus ce n’est pas agréable à porter donc vive la pluie, les flaques et les fringues mouillées !

Après le plaisir simple des flaques, le plaisir des yeux
arc en ciel immortalisé par V. ANGEVIN

 

 

Reconnaissez que vous aussi vous avez un petit plaisir simple que votre esprit d’adulte trouve puéril mais que vous continuez à faire avec un grand sourire! Allez, soyez honnêtes. Promis je ne le dirai pas à vos chenapans !

8 commentaires

  • Garlot

    Site très agréable et il est toujours intéressant de lire, d’apprendre et d’avoir des infos de situations du quotidien liées au handicap. C’est ainsi que l’on fais tomber les barrières, mais aussi que l’on sensibilise les gens surtout lorsqu’elles sont traitées avec une pointe d’humour et de bonne humeur. Merci

    • Douce barbare

      Oups j’avais oublié de vous répondre! Merci en tout cas et ravie que le blog vous plaise. Au plaisir de vous y revoir.

  • la Gali

    Depuis que j’ai lu ce post, je réfléchis pour savoir quels sont mes petits plaisirs simples et puérils. Ce n’est pas évident, je trouve ! Car j’ai de grands plaisirs (randonner avec Jérémie, jouer avec Judith), j’ai des plaisirs compliqués (lire des romans en allemand, faire des origamis), j’ai des plaisirs d’adulte (manger au restaurant, regarder des vieux films). Mais des plaisirs qui soient à la fois petits, simples et puérils, ce n’est pas si facile à trouver !
    Mais quand même, j’en ai 🙂
    Je dirais même que j’en ai deux.
    D’une, il y a : respirer, sentir et même renifler ce qui se mange. Que ce soit quand je cuisine, ou quand je me mets à table, j’adore fourrer mon nez dans le pain, la soupe, la pomme fraîchement coupée ou l’omelette aux herbes.
    Et de deux : guetter le bruit de la mobylette du facteur, parce que j’adore aller chercher le courrier. Faut dire que j’aime autant en recevoir qu’en envoyer (choisir une carte ou le papier à lettres, raconter une tranche de vie, écrire l’adresse, coller le timbre, décorer l’enveloppe, glisser l’enveloppe dans la boîte aux lettres…)
    Voilà ! Et puis un plaisir qui n’est ni petit, ni puéril, c’est de lire ce blog, c’est clair et net 🙂

    • Douce barbare

      Hihi je suis toute rouge!!
      Moi j’aime tes petits plaisirs. Et celui du facteur me rappelle mon enfance chez ma mère à la campagne où je sortais toujours comme un furie pour aller à la rencontre du facteur! Ici c’est plus compliqué mais j’adore aussi recevoir le courrier sauf que maintenant ça a plus tendance à être de méga mauvaises nouvelles que de jolies cartes!
      Et je ravie de te lire, ça m’avait manqué! :p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *