Culture japonaise vue par une adulte-enfant

jeune fille habillée en cosplay à Osaka

Pourquoi encore vous parler du Japon ? Parce que la culture japonaise, la nourriture, l’improbable, m’ont transformée en sale gamine criant « regarde là et là et là  » et « je veux ça, je veux ça ».

Osaka

Il ne faut pas oublier que le Japon est un pays très industrialisé. Plus de la moitié de la population habite dans la grande région mégalopole qui comprend les mégalopoles de Tokyo, Osaka et Nagoya. Osaka se situe à une soixantaine de kilomètres de Kyoto. Nous nous y sommes rendus en train et on y a passé une journée.

vue d'Osaka de nuit
abeille de métal géante posée sur un immeuble d'Osaka, JaponNous avons visité le quartier des mangas et des geeks !! Bien sûr les personnes qui me connaissent savent que c’est tout à fait logique mais c’est vraiment fou !! La quantité de figurines de « One Piece » (un manga!)  et autres est HALLUCINANTE. La grandeur des immeubles est époustouflante. Bref, tout m’a paru démesuré.

Jusqu’à une abeille en fer qui était posée sur un immeuble !

Je reconnais d’ailleurs que des fois mes petites jambes prenaient peur rien qu’à voir les escaliers dans les magasins ! Étroits et grands tout ce qu’il faut pour que je m’étale de tout mon corps et regarde avec tristesse mon fauteuil resté en bas !
C’était la première fois que je me rendais dans une mégalopole où qu’elle soit, ce qui explique certainement en partie mon ahurissement. Non mais je vous jure c’est vraiment impressionnant. J’ai même pris en photo une grue sur un immeuble. Un New-yorkais me dirait sûrement que c’est sans intérêt aucun. Moi, j’étais comme une toute petite fille !grue sur un immeuble
Quand j’arrivais à baisser mes yeux : je voyais des jeunes filles habillées comme dans des mangas. Il s’agit là de cosplay : la mode vestimentaire où l’on revêt la tenue de ses héros de mangas préférés.
Je connaissais de nom mais je n’en avais jamais vu et encore moins dans la rue ! Depuis je l’admet, je suis devenue fan !
Vous parler des lieux qui m’ont plu est intéressant mais je crois que ce qui a vraiment rendu ce voyage inoubliable est la rencontre avec une culture radicalement différente, une nourriture, des comportements… !

La nourriture

Premier constat et sans équivoque, je me suis RÉGALÉE !

Les saveurs sont tellement étonnantes que plusieurs fois il a fallu quelques secondes à mon palais pour comprendre ce qui lui arrivait ! En France il y a un véritable engouement pour les sushis mais la cuisine japonaise est tellement plus vaste ! Il faut reconnaître que beaucoup d’aliments n’ont pas beaucoup de saveurs. Ils jouent surtout avec les textures et les couleurs, tout est mis de manière à être plaisant à l’œil.

Ma préférence va sans aucune hésitation vers les mochis et les «glaces grattées» que nous surnommions les neiges mais dont la vraie appellation est kakigori ! Les premiers sont des boules de riz que l’on mange sucré ou salé. Il s’agit à la base d’un aliment traditionnel du réveillon de la nouvelle année. Aujourd’hui on en trouve des «industriels» n’importe quand dans l’année.

La neige est en fait un bloc de glace «gratté», on pourrait dire pilé même si c’est un peu différent, recouverte de sirop parfumé. Oui ça paraît assez insignifiant mais qu’est-ce que c’est bon !!
Sur la photo (qui je reconnais n’est pas forcément appétissante au vu des couleurs!), il s’agit d’une neige au sirop de thé vert, avec un « coulis » de haricots rouges et deux petits mochis tout simples !
Neige au thé vert et aux haricots rouges et ses deux motchis
Un des autres souvenirs culinaires marquant est la visite d’un restaurant de Takoyaki (ce qui a d’ailleurs donné son nom à mon chat). Ce sont des petites boules de pâte fourrées au poulpe et parfumées (moi j’ai pris au mochis!). Ils les font frire dans des espèces de plaques avec des creux juste devant vous. D’ailleurs si quelqu’un connait un endroit où en manger non en dévorer ici en France, pensez à moi !

Je me rends compte en écrivant que j’aurais plein d’anecdotes culinaires à raconter.
Il y a beaucoup de tout petits restaurants avec un grand bar sur lesquels les clients mangent. Mes amis m’expliquaient que les ingrédients étant cher et les japonais travaillant beaucoup, il est normal et habituel d’aller manger au restaurant.

La culture japonaise au quotidien

couple alliant culture japonaise et jeanL’avantage d’être chez des amis résidant là depuis un moment est qu’ils pouvaient m’expliquer des points de coutumes, des comportements.

Par exemple, il est très mal vu de manger dans la rue, et s’allonger sur un banc n’en parlons pas. En tant qu’Occidentaux ce comportement nous est toléré mais dites vous bien que pour eux nous sommes des barbares sales ! Bien sûr tous les japonais ne le pensent pas forcément mais il est vrai que le contraste entre leur ville, leur métro et les nôtres est saisissant.

Je me souviens aussi avoir été dans un bouchon routier en revenant d’amanoshidate et de m’être fait la réflexion que personne ne changeait de file, n’essayait de doubler.
Le groupe a une importance bien plus importante que chez nous et l’intérêt de l’un ne peut passer devant celui de la communauté.

Pareillement, j’ai appris que si vous demandez quelque chose à un Japonais il va tout faire pour vous répondre positivement d’où l’importance de faire attention à ce qu’on demande. Il ne s’agit pas après de dire « non non c’est bon », ça ne marchera pas.
Aujourd’hui j’ai une pointe de nostalgie quand je regarde un manga qui se passe au japon et que je les vois laver par terre accroupie au sol ou que je vois le linge accroché sur une longue barre. Parce que oui, les balais serpillières n’existent pas et les cordes à linges sont des barres de métal !
Je ne fais pas ici l’apologie des japonais qui sans aucun doute sont comme nous, parfois idiots irrespectueux et il doit même y en avoir des bêtes et malpolis !

Je n’aimerais pas vivre dans ce pays parce que le travail et le groupe prédomine sur tout et que je crois que ses valeurs sont trop éloignées des miennes. Par contre je rêve d’y retourner pour voyager. Et puis je ne suis pas allée à Tokyo et il y a là-bas le musée de Hayao Myasaki (attention le lien est en anglais) dont il faut réserver la place au moins six mois en avance ! Un jour…

Et pour continuer à rêver vous pouvez lire ici : Petit tour au Japon et voyage et fauteuil roulant et ailleurs il y a ça : Mochi-mochi et Lady dandy.

13 commentaires sur “Culture japonaise vue par une adulte-enfant

    1. Oui et c’est même super bon! Il y a même des mochis au haricots rouges et t’imagine même pas comme j’ai trouvé ça délicieux!

    1. Moi non plus au départ, ce sont les hasards de la vie qui m’ont fait connaitre ce pays et j’y retournerais bien!

  1. Je suis aussi fasciné par la culture japonaise : les vêtements, la musique, les mangas et surtout la cuisine ! J’ai d’ailleurs découvert quelques restos sympas grâce au site de sorties amicales http://www.woozgo.fr/ . Je te conseille vivement le Wok & Sushi ou encore Le Naka.

    1. Un lecteur m’a donnée deux restos qui font des takoyaki dans le 1er à Lyon! Ces deux adresses sont donc dans mes petits papiers!! Sinon franchement je te conseille d’économiser et de vous offrir un voyage au Japon. Je te l’accorde c’est un budget mais ça vaut vraiment le coup!

  2. Ahhh, trop bien cet article, je bave devant mon ecran a penser a tous ces délices !

    Au fait, t’avais pas mange des okonomiyaki (sorte d’omelettes de chou) dans une petite boutique tenue par deux mamies ? Parce que sinon, hop, faut y retourner !

    1. Ah si trop fort! puis même qu’elles avaient appliqué de la papaye sur la peau brulée par le soleil de l’un d’entre nous!!

  3. Bonjour merci d’avoir partager votre expérience de voyage au Japon . Mon mari et moi revons de pouvoir y allez déjà une semaine prochainement .
    En attendant vous m’avez encore plus fait rêver 🙂

    1. Je suis navrée de ne pas avoir pris le temps de vous répondre avant! En tout cas, vous avez raison, le Japon est un pays magnifique et totalement dépaysant à mon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *