Crowdfunding: L’épée de Circée

 

Un crowdfunding, quézaco? Certes on voit de plus en plus de campagne de crowdfunding sur internet mais j’ai pu me rendre compte que beaucoup de personnes ne connaissaient absolument pas le principe!
Alors petite leçon de chose.

Qu’est ce qu’un Crowdfunding ?

C’est un mot anglais que l’on pourrait traduire par « financement par la foule ».
Cela désigne

« l’application d’une méthode de financement d’un projet par la mise en commun d’une multitude d’apports individuels.
En clair, ça signifie : recevoir un coup de pouce de plein de gens pour financer un projet (créatif ou autre) ».(citation tirée de Ulule, le blog)

Je trouve que cela rime très bien avec la phrase « ce sont les petits ruisseaux qui forment les grandes rivières ».
Parce que c’est de cela qu’il s’agit : financer son projet en recevant de petites sommes de beaucoup de personnes.

C’est un principe qui permet de se dissocier des systèmes classiques de subventions et aides de l’état dans lequel un projet ne rentre pas forcément.Crowdfunding

On pourrait croire que c’est un principe nouveau mais que nenni.
Selon ce site, Ariane Mouchkine avait  financé un de ses spectacles par le biais de souscriptions bien avant l’avènement d’internet.
Pour ma part, je me souviens très bien adolescente, d’avoir aidé à la réalisation d’un CD en donnant une somme d’argent avant que celui soit réalisé.
Internet a simplement mis en lumière un principe qui existait déjà et la rendue plus visible afin de mettre en relation des porteurs de projets et des gens pouvant y participer.

 

Comment ça marche?

  • Première étape – monter son projet.
    Il ne s’agit pas d’avoir une simple idée mais surtout de préparer un budget prévisionnel, de définir des objectifs précis, de créer un visuel attractif.
  • 2 – choisir sa plate forme. Et ce n’est pas si simple. Il y en a beaucoup et elles ont toutes leur spécificités. Il existent de nombreuses plate formes telles que Indiegogo , Ulule ou Kiss kiss bank.
    Chacune a sa spécificité et il est important de la choisir avec attention en tenant compte de leurs réglementations, de leur orientation en terme de thème de projet, de leur sphère d’action (nationale ou internationale).
    Pour y voir un peu plus clair et pour comprendre les différentes formes de crowdfunding existantes, ce site est très complet.
  • 3 – après vous devrait suivre les différentes étapes pour constituer votre projet.
    Vous aurez à choisir si vous voulez :
    donner des contribution → selon ce que donne la personne, elle reçoit une contrepartie qui peut être un stylo, un objet de votre future entreprise, des parts dans l’entreprise…
    – la durée de la campagne
    le montant demandé
    un financement souple ou fixe→ un financement fixe signifie que si vous n’atteignez pas le montant fixé au début, vous remboursez la totalité des sommes.

 

L’épée de Circée

Comme beaucoup le savent, j’ai créé une association, il y a quelques mois avec des amis pour promouvoir et aider au financement d’escrimeurs handisport.
Leur premier projet est de trouver des fonds pour m’aider dans mon parcours d’escrimeuse.

On a réalisé un dossier de demande de sponsors et je démarche maintenant différentes entreprises dont certaines m’ont déjà donnée une réponse positive comme l’entreprise Bonnet à Tournon sur Rhône, le docteur Bouquet à Lamastre, Intersport à Tournon sur Rhône et Direct secours.
Dans le même temps, l’association a lancé avec ma coach une campagne de crowdfunding.
La plate forme qu’ils ont choisie est Indiegogo.
C’est une campagne de dons sans contrepartie puisque l’association n’a aucun but commercial.
Elle se déroule jusqu’au 15 octobre et elle a pour but de récolter 7500 dollars.
C’est indiqué en dollars car c’était la seule manière de permettre aux gens de donner par virement et non uniquement par Paypal.
Vous pouvez lire les détails .

Une campagne de crowdfunding est avant tout basé sur la communication. DSC_0426
Alors bien sûr, je compte sur tous les gens qui voudront nous donner un coup de main à en parler autour d’eux, mettre l’affiche chez leur boulanger (ou ailleurs), partager sur les réseaux sociaux.

Ce genre de campagne est un vrai challenge et comporte de fait, son lot de stress.
On se demande si cela va fonctionner.
On doit parler de son projet ouvertement, bref faire fi de ses peurs et de sa timidité.
Je suis bien heureuse que ce soit l’association ainsi que ma coach qui s’en soit chargée et non moi, mais cela ne m’empêche pas de grignoter mes ongles!
Puis soyons franc, moi ce que j’aime c’est pratiquer l’escrime.
Récolter des sous, c’est un vrai métier, ça prend du temps et quand c’est pour soi même je trouve cela encore plus dure !

Mais au moins, j’apprends de nouvelles choses tous les jours et je compte bien l’utiliser un jour pour aider d’autres sportifs handisports.

 

Liens du projet: https://www.indiegogo.com/projects/l-epee-de-circee/x/11714986#/story
Liens de l’affiche: http://sd-1.archive-host.com/membres/up/11308014147118293/Affiche_circe.pdf

 

5 commentaires sur “Crowdfunding: L’épée de Circée

  1. C’est génial !!! On va participer, bien sûr !
    Et pour tes autres financeurs, essaie aussi par le biais administratif (commune, département, région): ça arrive qu’ils soient contents de soutenir de genre de projets, et qu’ils se montrent assez généreux. Parfois, ils ont même des dead-lines officiellement prévues pour des dépôts de dossiers. Ca vaut le coup de se renseigner. Bon courage en tout cas !
    Et je me réjouis de parler plus en détails de tout ça avec toi ce week-end 🙂

    1. Merciii!!

      Oui je pense que je vais travailler sur tout ce qui est subventions dans un deuxième temps enfin un troisième. Mais bon chaque chose en son temps parce que c’est très chronophage! Mais si on arrive à développer l’asso dans un deuxième temps subventions et autres seront un très bon filon je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *